Les terres à l’envers Oberhausbergen

11092011

Les Terres à l’envers

 

à partir du vendredi 16 septembre les jeunes agriculteurs présentent « Les terres à l’envers » à Oberhausbergen.

Le site, la manifestation, le programme…..C’est par ici

 

http://www.lesterresalenvers.com/  




Site Stutzheim-Offenheim

27122008

Site Stutzheim-Offenheim

 

Comme nous vous avez reçu les nouvelles annuelles de notre commune, toujours un belle mise en page, des articles clairs…

J’attendais l’information quant au départ du site de Stutzheim-Offenheim, c’est fait c’est en ligne….Bravo!

Donc sur internet vous avez votre site: Stutzheim-Offenheim officiel.

 

Nous nous demandions depuis des semaines le pourquoi de l’intérêt de ce blog anonyme, nous avions aussi décidé de ne plus parler des morts, des naissances, des écoles….de la fête des aînés ou de l’un ou l’autre concert ou match.

 

Les organisateurs, les concernés, les familles font cela mieux que nous.

 

Nous avions démarré ce blog durant l’entre 2 tours des dernières élections municipales, déception et crainte étaient notre moteur, Pierre Lommelé ne serait pas au Conseil, la liste d’opposition (nous noterons que pour une fois il y avait de l’opposition) prenait le dessus, il fallait bouger.

 

…Les résultats ne nous déplaisent pas, du moins beaucoup le disent.

 

Sommes restés sur le net pour dire bonjour, sourire, soulever des petits points litigieux…mais aussi et surtout à cause du Gco, ce Grand Contournement Ouest est bien entendu combattu par certains de nos élus, d’autres sont neutres, des citoyens de la commune sont indifférents, même à la sortie de Stutzheim [pas loin du Gco], pour nous c’est grave.

 

C’est important, nous espérions des réactions, des prises de responsabilités, des actions, d’autres pétitions…mais rien !

 

Nous restons sur la toile pour y rapporter et y centraliser les nouvelles liées audit Grand Contournement Ouest, car sincèrement ce n’est pas la construction précipitée du Gco qui arrangera la Crise mondiale, ni les finances de la France.

 

En sus, concernant la commune nous insisterons pour des problèmes d’eau, de sécurités ou d’inattendus.

Bonnes Fêtes et nos meilleurs voeux pour 2009.




Asperges

21042008

 Dans les Dna ce lundi…..

 

  Où sont les asperges ?

La saison des asperges, qui s’étale d’avril à juin, a commencé timidement cette année. Légume printanier par excellence, l’asperge se fait rare et reste donc relativement chère pour l’instant. Enquête sur les étals des marchés strasbourgeois et dans les grandes surfaces.

On ne parle que d’elles depuis quelques semaines. Pourtant, lorsque l’on se rend sur le marché des petits producteurs au château des Rohan à Strasbourg, il faut bien chercher pour trouver une botte d’asperges. « Comme on va vers la fin des légumes d’hiver et que c’est le premier légume frais de la saison, on en parle beaucoup, mais on est bien obligés d’expliquer aux clients qu’il n’y en a pas… », Concède Yvette Mengus derrière son étal, samedi matin. Petits producteurs du côté de Saverne - « où la terre est plus lourde et où l’asperge a plus de mal à se frayer un chemin que dans les terres sablonneuses du côté de Hoerdt  »-, Yvette et son mari n’ont qu’une quinzaine d’ares de terre réservés à l’asperge. Raison invoquée pour ce retard : les matinées fraîches où le mercure flirte avec les 5°C.

« Il suffit juste d’un peu de soleil »

 Même son de cloche chez un marchand voisin : « Je ne suis pas un spécialiste. Mais ceux qui ont des variétés hâtives en ont déjà, moi j’ai des demi-tardives sur 20 ares », explique le producteur de Hurtigheim. Avant de pronostiquer : « La période est là, il suffit juste d’un peu de soleil et ça va aller vite ». Un peu plus loin, Malou Diemer, exploitante depuis une vingtaine d’années avec son mari à Kolbsheim, est l’une des rares commerçantes à en proposer à la vente : « Il me reste quatre bottes d’un kilo et j’en ai vendu une soixantaine… », Compte-t-elle rapidement.

40 kg contre 150 kg en temps normal

 Pour l’exploitante de Kolbsheim, la saison de l’asperge est cruciale : productrice d’asperges sur 80 ares, elle sort dans les champs dès 7 h du matin avec les cinq travailleurs saisonniers qu’elle emploie. « En 24 h, les asperges - qui sont couvertes pour les protéger et pour rester blanches - peuvent pousser jusqu’à 10 cm », souligne-t-elle. Il faut alors les trier, selon leur calibre (16 mm ou 19 mm de diamètre selon la catégorie), les laver et les conditionner en botte.  Pour Malou, les asperges représentent 10% de son chiffre d’affaires annuel et, en saison, près de 90% ! « Cette année, il a fait trop froid. Hier, on en a récolté 40 kg. En pleine saison, s’il fait plus chaud, on atteint 150 kg par jour », explique-t-elle. Et Malou de prévoir : « La saison va se tirer en longueur. En général, elle s’arrête fin mai. Mais cette année, on en cueillera encore début juin. »

« Pas un produit intéressant à vendre »

 Sur le marché de la Marne, l’un des plus grands de Strasbourg, on trouve de l’asperge. Chez Willy Hufschmitt, spécialiste des fruits à noyau et à pépins, il reste deux bottes en évidence sur l’étal. « J’en ai vendu une trentaine ce matin, mais je n’en produis pas, je me fournis auprès d’un producteur de Kienheim. »  Pour lui, comme pour son confrère distributeur de primeurs de Stutzheim, « ce n’est pas un produit intéressant à vendre ». Et pour cause : ils ne font pas de marge bénéficiaire sur les asperges : « Celles d’Alsace tournent autour de 8,50 € voire 9 €. Pour faire de la marge, il nous faudrait les vendre à 10 €… Sauf qu’à ce prix-là, les clients ne les achètent pas. » D’autant qu’un peu plus loin, un autre marchand a réussi à mettre la main sur un lot de 50 bottes de 500 g d’asperges du Sud-ouest qu’il vend à 1,90 € - soit 3,80 € le kilo…

Philippe Dossmann

Dna Édition du Lun 21 avril 2008




Poste

17042008

Poste

Aujourd’hui un internaute a commis une recherche: « poste Stutzheim-Offenheim« .







rwandanostalgie |
SEFCO |
Oliverchris dreaming of Quebec |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dahirafemmesmouridesbayefal...
| Saint-Michel les Portes
| loi malraux versailles